BULLETIN POLITIQUE CULTURELLE ET SPORTIVE JUILLET – AOÛT 2019

L’été genevois a été beau, très chaud, rythmé par des concerts, des spectacles proposés à toutes et tous, souvent en plein air, gratuitement ou à petit prix.

En haut du parc La Grange, le Théâtre de l’Orangerie a proposé – et propose encore jusqu’à fin septembre – un projet culturel global comme une invite à réfléchir à notre comportement, à notre rapport à notre environnement. Un projet qui s’adresse à toutes les générations en déployant des outils de réflexion et d’expérimentation adaptés grâce à des spectacles, mais également des ateliers et des conférences.

C’est dans l’air du temps me direz-vous. Oui, mais pas seulement. Cela démontre aussi que les artistes sont souvent des éclaireurs et des éclaireuses. Qu’ils et elles s’emparent de sujets qui ne sont pas encore omniprésents dans les médias, qui ne font pas l’objet de luttes presque consensuelles. Que les milieux culturels sont souvent des moteurs, des précurseurs, des laboratoires d’idées.

Car la proposition de l’actuel directeur de l’Orangerie, Andrea Novicov, visant à «appréhender la question climatique actuelle à travers les pratiques culturelles: théâtre en premier lieu, mais aussi musique, arts plastiques ou art culinaire» a été élaborée en 2017, lorsque celui-là fut retenu pour diriger ce lieu magique.

On peut remonter également à 2013, quand le projet Naturellement. Art, nature et singularité  voit le jour – sa 4e édition est en cours.

Deux exemples qui sont évidemment loin d’être exclusifs.

Bien sûr, ces milieux sont confrontés, comme nous toutes et tous, à la question de la prise en compte de l’environnement, du gaspillage et de la dépense d’énergie dans la réalisation concrète des projets. Recyclage des matériaux de construction, prise en compte des trajets des artistes, etc.: beaucoup de choses doivent être améliorées, tant nous avons généré de mauvaises habitudes, de faux besoins et intégré de mauvais réflexes.

Cette prise de conscience pour la préservation de notre planète est urgente et doit être globale. Nous devons toutes et tous y contribuer et agir de manière à sauvegarder notre futur.

Sami Kanaan

plus d’info